Ça brûle, ce Chilli Club. La brasserie moderne ouvre ses portes en 2001, ajuste la cuisine asiatique typique à une assiette plus contemporaine et mets ces plats créatifs (et ainsi soi-même) sur la carte. Contrairement à la cuisine classique des restaurants chinois avec leurs tables de riz, vous pouvez commander un menu en trois services. La brasserie était unique dans son genre. En plus, il y avait une montagne de particularités surprenantes ! Les unités Scoville (de l’Echelle de Scoville), l’huile ‘kiss-your-ass-goodbye’ et les lampes de table ‘chilli’, pour avertir les serveurs, assuraient très vite une foule d’admirateurs. Le Chilli Club, avec hotshop, a servi comme prototype au modèle allemand qui a été construit en 2005. Un pionnier !

La capacité du restaurant montait jusqu’à 60 personnes, à l’intérieur et à la terrasse.

Tout juste un an après l’ouverture, le Leaders Club a distribué le Palme d’Or au Chilli Club. Ci-joint le Chilli Club recevait le titre de meilleur concept ‘resto’ en Belgique et en France. En 2005 Kasper Stuart avait lancé son propre livre de cuisine. Là, il parlait de ses expériences personnelles et sa combinaison d’une style cuisinier moderne, avec le wok et les tapas asiatiques.

e

[rev_slider alias= »chilli_antwerpen »]